Qui suis je ?

Trentenaire

Passionnée

Pleine de contradiction

Amoureuse de la mode,

de la vie,

de jolies choses

D origine libanaise

mais sénégalaise de coeur

Sénégalaise de naissance mais

Parisienne d’adoption

La mode, je suis tombée dedans depuis toute petite, mais c’est en 2008 au cours d’un stage chez Vogue Paris que j’éduque mon oeil et que j’affirme mes goûts.

S’enchaine mon premier job au magazine ELLE, où j’assiste une rédactrice confirmée.

En 2010, retour aux sources, Dakar, où je travaille pour un groupe de franchisés de grandes enseignes internationales. Responsable des achats, je choisi les collections et les vends pendant 6 ans.

En 2015, comme une petite frustration commence à naître en moi. J’ai envie de plus, mais quoi ?

L’envie de me réaliser je crois.

Toutes ces choses à la fois si différentes mais tellement enrichissante.

Lancement du Pop up store de Lina

En parallèle de mon poste chez Mango, je lance le Pop up store de Lina sous la forme d’un corner dans le centre commercial où je travaille.

Sous menace d’attentat, le centre peine à attirer du monde. Mais Instagram prend le relai et je décide de poster toute ma sélection en  ligne.

L’engouement des clientes est au rdv.

Le Pop up store : boutique éphèmère

Un an plus tard, je démissionne. J’ai peur mais j’y vais, j’ouvre ma première boutique sous l’enseigne “le pop up store”. Une boutique éphémère ++ comme je me plais à l’appeler. En effet, elle durera 2 ans.

Octobre 2018 : je continue sur ma lancée, je prend une boutique plus grande sans date de fin.

Le pop up store résiste, les clientes toujours présentes, des demandes et des encouragements viennent d’un peu partout en Afrique.

Pour ne pas m’arrêter là, je décide de lancer ma boutique en ligne pour vous permettre de profiter ou que vous soyez de ma sélection de produit.

 

Le pop up store devient MY LINA.

 

D’un petit corner de 2 m carre, j’ai rêvé si grand que je me surprend à croire que mon eshop au milieu de la jungle parisienne se démarquera.

Allez vous continuer de me suivre et de croire en moi ?

La suite c’est vous et moi qui allons l’écrire.